Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L’Assemblée Générale de l’ADDIL BENIN TOGO s’est tenue le 11 octobre 2014 par skype.

L’assemblée Générale est présidée par la Présidente de l’ADDIL Chantal MALPAUX

Après l’ouverture à 10 heures la Présidente opère le recensement des présents ou représentés,.

22 adhérents sont présents ou représentés au regard d’un effectif de 32 adhérents habilités à voter. Le quorum, non précisé dans les statuts ou le règlement intérieur, est considéré comme atteint permettant à l’Assemblée Générale de siéger valablement

Les points suivants ont été traités conformément à l’ordre du jour annoncé :

1- VOTE sur l’exercice 09/2013-08/ 2014-

Vote pour le rapport moral : 32 oui 0 non 0 abstention

Vote pour le rapport d’activités : 32 oui 0 non 0 abstention

Vote pour le rapport financier : 32 oui 0 non 0 abstention

La Présidente remercie les adhérents de la confiance manifestée à l’action menée par le Conseil d’Administration

La Présidente pense qu’il serait important et judicieux d’organiser une prochaine Assemblée Générale permettant une rencontre physique des adhérents afin de mieux communiquer sur notre action, nos difficultés, nos succès, nos déceptions. En effet, la formule skype retenue ne favorise pas l’échange et le témoignage de notre action. Reste à préciser quand et où !

La Présidente fait part de sa préoccupation de permettre à l’ADDIL d’être plus « en phase » avec les adhérents, considérant qu’ils ne sont ni suffisamment associés, ni réellement « parties prenantes » !

Suite à l’échange de vue quant à la « consistance » de la vie associative souhaitable, il ressort que les adhérents relèvent de deux types de motivations et donc de profils:

  • des sympathisants qui nous soutiennent moralement ou/et financièrement, qui partagent le bien-fondé de l’action menée par l’association mais qui ne peuvent ou ne veulent pas s’engager « plus avant » pour des raisons personnelles parfaitement compréhensibles,

  • et des adhérents motivés, parfois engagés, parfois bailleurs de fonds qui constituent le cœur et l’avenir de l’association

La Présidente insiste pour élargir, autant que faire se peut, le cercle des adhérents « impliqués ». Il nous appartient de trouver les moyens et arguments et de prospecter pour enclencher cette dynamique vertueuse.

La Présidente estime que faire partager notre expérience vécue des problèmes de la malnutrition et des conditions de vie précaires en Afrique de l’ouest constitue non seulement un témoignage humain, une prise de conscience partagée mais aussi et surtout un devoir de citoyen du monde responsable et solidaire…

La Présidente insiste pour que nous partagions une vision d’association « opérationnelle » sur le terrain et d’association de « témoignage et de sensibilisation » en France. C’est le sens de l’action que l’association a menée auprès des jeunes et qu’elle compte mener dans le cadre élargi de la campagne « ALIMENTERRE »

2- PERSPECTIVES 2015

2.1 Collaboration avec A.S.E. BENIN pour des jardins familiaux à Zé et Djakotomey: convention à signer. L’A.G. ne se prononce pas et laisse le soin au Conseil d’Administration d’en apprécier la pertinence et l’opportunité.Objectif secondaire au cas où un appel à projet pouvait être menée en commun .

2.2 Gestion de l'association ADDIL au Bénin: déclaration d'une association, ouverture d'un compte bancaire, rôle de Léon, contrôleur aux comptes ,statut de l'équipe PROJET

L’Assemblée Générale donne son accord de principe et salue la présence d’un contrôleur aux comptes. L’A.G. appelle à la vigilance quant à l’ouverture d’un compte au Bénin d’autant que les financeurs potentiels exigent parfois une gestion directe par l’association française.

L’échange en séance montre que la structure managériale au Bénin n’est pas stabilisée et que le transfert de fonds doit s’accompagner de garanties certaines que l’argent soit affecté en pertinence avec les priorités du projet après concertation avec les partenaires locaux.

La mission confiée à Léon s’avère déterminante car il peut nous renseigner, préciser les difficultés rencontrées, les raisons de « silences assourdissants » parfois rencontrés et aider à solutionner des difficultés administratives ou relationnelles risquant d’entraver ou de perturber l’atteinte des objectifs fixés.

2.3- Améliorer la coordination et la communication entre l'équipe PROJET

S’agissant du statut de l’équipe projet ADDIL au Bénin, il est proposé d’établir conjointement une « feuille de route » précisant les objectifs, les moyens et les délais assignés qui servirait de base au suivi régulier et objectif: Tout écart devant donner lieu à explications et à d’éventuelles mesures correctives .

La Présidente suggère de sous-traiter des « audits » techniques auprès d’experts locaux en qui nous avons confiance ou à des associations dont c’est la mission. Ces constats permettraient d’identifier les raisons des difficultés rencontrées, de proposer des solutions sachant que les « dysfonctionnements » peuvent être dus à des sensibilités ou comportements culturels qui peuvent nous échapper…

Il est rappelé que le projet est à l’initiative de la commune et donc que le projet doit être mené de concert avec celle-ci et avec les associations locales partenaires. Le rôle du Secrétaire Général de la commune, pivot du dispositif, est rappelé quant à la garantie de fonctionnement partenarial

Par ailleurs il est évoqué la possibilité de la mise à disposition d’une clé 3 (4 ?)G pour résoudre les problèmes récurrents de liaisons téléphoniques et informatiques

2.4 Participer à des actions d'information en France notamment des campagnes nationales d'éducation au développement avec des films et autres outils d'animation d'ALIMENTERRE : collège MATISSE, AMAP du Cambrésis

L’Assemblée Générale encourage à mener e telles actions (cf supra)

2.5 Diversifier l'origine des financements (mécénats, dons de particuliers, etc...) et Mise au point des modalités de financement des missions au Bénin grâce aux déductions fiscales.

La réalisation du projet suppose la disponibilité des crédits nécessaires. Or la conjoncture économique actuelle ne facilite pas l’obtention de subventions publiques ou privées, d’autant que les critères d’éligibilité se « durcissent » ( existence de l’association depuis plus de trois ans, preuve de l’efficacité sur le terrain, notoriété, lobbying nécessaire, etc). Dans ce contexte une diversification des sources de financement s’impose.

L’A.G. propose de lancer une campagne d’appels aux dons (auprès des adhérents, des particuliers, des entreprises) dans la mesure où l’ADDIL a obtenu des services fiscaux l’agrément de défiscalisation,. Par ailleurs l’A.G. invite le bureau à répondre en complément aux Appels à Propositions auprès d’organismes « ouverts » aux « jeunes » associations.

2.6 Fixation de la cotisation 2015

L’A.G. maintient la cotisation annuelle à 5 € sachant que des dons peuvent la compléter pour les adhérents qui le souhaitent

2.7 MISSION 2015: jusqu'à quand différer? faut-il avertir au Bénin? solutions alternatives? chargé de mission?

L’A.G. décide de différer la mission 2015 tant que l’épidémie Ebola n’est pas circonscrite.

La liste des participants à la mission n’est pas arrêtée : Les éventuels candidats sont appelés à se faire connaître.

Les modalités de gestion du projet dans la période e différé ont été évoquées supra

3- Questions diverses

  • Yves nous fait par du mauvais état de santé de notre membre d’honneur et bienfaiteur Marc BONNEFOND qui l’a empêché de participer à l’A.G.

  • L'Association pour le Maintien d'une Agriculture Paysanne du Cambrésis (AMAP) pourrait être le lieu d'un débat sur l'agriculture familiale et la lutte contre la malnutrition au Bénin à partir d'une vidéo sur l'expérience d'une AMAP au Bénin.En février lors de leur A.G.

  • L’A.G. propose de participer le 23 octobre à la manifestation près de St OMER : Découverte de pratiques agro-écologiques sur la ferme de Pierre Deldicque, témoignage de pratiques culturales agro-écologiques et de production de semences communautaires en Casamance .Peut-être des contacts pourront-ils être pris faire le point sur la coopération décentralisée Djakotomey -St Omer ; Dans l’hypothèse où la coopération serait favorablement perçue nous pourrions envisager la pertinence et la faisabilité d’ajouter une action « maraîchage »

  • La Présidente invite le secrétaire à corriger plusieurs adresses mels erronées

  • Plus rien n’étant à l’ordre du jour, la Présidente déclare l’Assemblée Générale fermée.

  • Il est11h15, heure locale

Compte rendu de l'Assemblée Générale 2013-2014
Compte rendu de l'Assemblée Générale 2013-2014
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :