Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le 2 juillet 2019 sur le site du champ-école de Sèdrouhouè (commune de DJAKOTOMEY), T.I.C.A.

( THAILAND INTERNATIONAL CORPORATION AGENCY)

partage des expériences et des savoir-faire en matière de « plantes pesticides ».

Une centaine de personnes sont venues sur la parcelle agricole de ADDIL BENIN TOGO

Le recours à l’usage des pesticides de synthèse par les producteurs est quasiment systématique . Pourtant, leurs effets néfastes sur l’homme et l’environnement et la résistance des bioagresseurs aux insecticides ont été démontrés.

L’usage des plantes pesticides se révèle être une pratique ancestrale en Afrique. En effet, de nombreuses plantes sont connues et utilisées pour leurs activités biocides (toxique, répulsive, anti-appétant) vis-à-vis d’une large gamme de bioagresseurs. L’huile de neem, insecticide et acaricide, est un exemple parmi d’autres.Elles peuvent être utilisées sous forme d’extraits de plantes en protection foliaire ou en association avec d’autres cultures. Des huiles essentielles (liquide concentré de composés organiques volatiles de plantes) ou des plantes entières sont également utilisées dans les greniers de denrées stockées .

Les plantes pesticides peuvent être une alternative prometteuse pour la gestion des bioagresseurs des cultures maraichères.

L' agro biologie privilégie une approche globale des méthodes de protection des végétaux et utilise des mécanismes naturels.

Les populations doivent être sensibilisées sur les avantages à long terme des produits traités avec les pesticides à base de plantes pour faciliter leur utilisation. Les producteurs peuvent apprendre à les cultiver et à les transformer comme alternative à l’usage des pesticides de synthèse pour lutter contre les bioagresseurs des cultures maraichères en Afrique de l’Ouest .Utiliser aussi des traitements préventifs et curatifs végétaux aux propriétés fongicides 
C'est l'objectif de T.I.C.A. À Djakotomey.

La mission de William que nous avons rencontré lors de notre séjour à Djakotomey en mai , est de donner  des conseils et des services utiles aux maraîchers pour  la production de plantes  et la fabrication de produits de traitement et fertilisants à base de plantes .

 

 

 

 

 

COOPERATION THAÏLANDAISE AU BENIN: PARTAGE D'EXPERIENCES ET DE SAVOIR- FAIRE
COOPERATION THAÏLANDAISE AU BENIN: PARTAGE D'EXPERIENCES ET DE SAVOIR- FAIRE
COOPERATION THAÏLANDAISE AU BENIN: PARTAGE D'EXPERIENCES ET DE SAVOIR- FAIRE
COOPERATION THAÏLANDAISE AU BENIN: PARTAGE D'EXPERIENCES ET DE SAVOIR- FAIRE
COOPERATION THAÏLANDAISE AU BENIN: PARTAGE D'EXPERIENCES ET DE SAVOIR- FAIRE
COOPERATION THAÏLANDAISE AU BENIN: PARTAGE D'EXPERIENCES ET DE SAVOIR- FAIRE
COOPERATION THAÏLANDAISE AU BENIN: PARTAGE D'EXPERIENCES ET DE SAVOIR- FAIRE
COOPERATION THAÏLANDAISE AU BENIN: PARTAGE D'EXPERIENCES ET DE SAVOIR- FAIRE
COOPERATION THAÏLANDAISE AU BENIN: PARTAGE D'EXPERIENCES ET DE SAVOIR- FAIRE
COOPERATION THAÏLANDAISE AU BENIN: PARTAGE D'EXPERIENCES ET DE SAVOIR- FAIRE
COOPERATION THAÏLANDAISE AU BENIN: PARTAGE D'EXPERIENCES ET DE SAVOIR- FAIRE
COOPERATION THAÏLANDAISE AU BENIN: PARTAGE D'EXPERIENCES ET DE SAVOIR- FAIRE
COOPERATION THAÏLANDAISE AU BENIN: PARTAGE D'EXPERIENCES ET DE SAVOIR- FAIRE
COOPERATION THAÏLANDAISE AU BENIN: PARTAGE D'EXPERIENCES ET DE SAVOIR- FAIRE
COOPERATION THAÏLANDAISE AU BENIN: PARTAGE D'EXPERIENCES ET DE SAVOIR- FAIRE
COOPERATION THAÏLANDAISE AU BENIN: PARTAGE D'EXPERIENCES ET DE SAVOIR- FAIRE
COOPERATION THAÏLANDAISE AU BENIN: PARTAGE D'EXPERIENCES ET DE SAVOIR- FAIRE
COOPERATION THAÏLANDAISE AU BENIN: PARTAGE D'EXPERIENCES ET DE SAVOIR- FAIRE
COOPERATION THAÏLANDAISE AU BENIN: PARTAGE D'EXPERIENCES ET DE SAVOIR- FAIRE
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :